Prévisions météo

Pour accéder aux détails des prévisions météo, veuillez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site Internet.

Connexion S'inscrire
Cher Agri gif

Fièvre catarrhale ovine : La vaccination a débuté cette semaine

FDSEA du Cher
Le 14/10/2015 à 11:53
Fièvre catarrhale ovine : La vaccination a débuté cette semaine

Alors que le 1er cas de FCO a été confirmé dans l'Allier le 11 septembre, perturbant tous les marchés et notamment le marché des broutards vers l'Italie, la vaccination des animaux destinés à l'export a débuté dans le Cher cette semaine.

La cellule de crise réunie par Madame Dokhélar, Préfète du Cher, lundi soir a décidé de la manière dont seraient réparties les doses de vaccins attribués au Cher. Une seconde réunion avait ensuite lieu avec les vétérinaires afin de leur expliquer la mise en place de cette vaccination FCO.

100% des mâles et 30% des femelles
Les mâles produits dans le Cher sont très majoritairement destinés à l'export. Seul un faible pourcentage est destiné au marché intérieur. La cellule FCO a donc pris des positions très claires afin qu'elles soient compréhensibles par tous.
Il a déjà été décidé de tenir compte des animaux de 6 à 16 mois présents en ferme en ce moment afin de correspondre le plus possible à la réalité. La base de données nationale de l'identification le permet facilement. Puis, comme la majorité des éleveurs ne connait pas la destination de ses veaux mâles lors de la vente, il a été décidé de vacciner 100% des mâles de 6 à 16 mois nés dans la ferme qui demande la vaccination et destinés à être finis dans une autre exploitation.
En revanche, compte tenu du plus faible taux de femelles habituellement exportées, il a été convenu de ne vacciner que 30% des femelles du département. La cellule considérant que la majorité des femelles de plus de 12 mois restent en ferme soit pour y être engraissées, soit pour permettre le renouvellement ou l'accroissement du troupeau.

En pratique, que fait l'éleveur ?
Il est recommandé aux éleveurs de contacter leur vétérinaire sanitaire au plus tôt. Ainsi les vaccins pourront être commandés et les tournées optimisées pour la réalisation de la vaccination. L'éleveur indique au vétérinaire le nombre de veaux mâles et de femelles de 6 à 16 mois nés sur l'exploitation et potentiellement destinés à l'export à vacciner.
Attention, seules ces catégories d'animaux nés sur l'exploitation sont éligibles à la vaccination. C'est très important afin que chaque éleveur puisse obtenir les doses de vaccin dont il a besoin.

Quand l'exportation va-t-elle pouvoir reprendre ?
Les négociations de la France avec l'Italie et l'Espagne sont en bonne voie et devraient être prochainement signées.
La France demande la possibilité d'expédier les animaux 10 jours après la deuxième injection du vaccin destiné aux bovins. On espère que les discussions vont aller vite car d'une part les éleveurs français des périmètres réglementés ont besoin de vendre leurs animaux, et d'autre part, les Italiens doivent remplir leurs ateliers.

Isabelle Pintenat



    Envoyer à un ami I Imprimer cet article

ELEVAGE

  • Cotations

FICHE CONSEILS
ELEVAGE

http://cheragri.fr/bibliotheque_pdf/Bulletin%20abonnement%20iac/Bulletin-abonnement-iac-cheragri-2017.pdf
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter
CherAgri

CherAgri
2701, route d'Orléans
18230 ST DOULCHARD
Téléphone : 02 48 23 45 80